Supplément

Le premier journal:

L’amitié brillante
             avec
   la vie heureuse

La réalité n’est pas de même que le film, il faut affronter les divers échecs dans la vie en étant plus brave, plus courageux…

Alors, on jette un regard sur ce qui s’est naguère passé pendant le temps passé …

Il y a un nombre infini de lac au Canada, chaque lac est tellement beau. Je ne me souviens plus combien de lac j’y ai vraiment visité, mais je me rappelle chaque foi que j’ai été intoxiqué par leur beauté magnifique…

J’habite dans cette ville (Rouyn-Noranda) depuis une période de deux ans, en ayant de vastes connaissances et de riches expériences. Il y avait des tristesse, des échecs, mais de nombreux de joie.

Je me sens que le temps passe vite, comme les flocons de neige, ils fondent rapidement au moindre relâchement.

Je me sens que le temps passe lentement, car cela fait longtemps qu’on s’est séparé.

Alors, je suis sur le chemin de réaliser mon rêve jusqu’à ce jour-là on se rencontrera

2016 Avril

 

Advertisement

Oh là là! Macho

En parlant de « machisme», je compris clairement ce phénomène à cause de Chine qui connait bien la tradition historique. Alors, dans cet article, j’explorerai dans le contexte social de la Chine afin de clarifier certaines de mes opinions.

 

Dans la Chine ancienne, le machisme a été l’idéologie dominante, donc pour la société d’aujourd’hui, c’est un problème laissé de la tradition féodale qui préconisait que les hommes bénéficient d’un statut plus élevé que les femmes. En fait, c’est une idéologie très ignorante et sous-développée. Mais, cette dernière reste répandue universellement dans les sociétés. Dès lors, les femmes haïssent profondément et rejettent avec dégoût à cette mauvaise habitude. Pour les machos, une femme est naturelle si elle se préoccupe de cuisiner et faire du ménage, sinon elle est paresseuse, impolie et n’a pas assez de vertu. Mais, au contraire, l’homme ne doit dignement pas le faire.

 

Dans la société contemporaine qui favorise l’égalité entre les hommes et les femmes, le machisme n’existe pas. Pour elle, les femmes définissent l’amour de la famille et le désir. Avec cette idéologie de machisme, l’impression de la femme est souvent négligée. Ce n’est pas facile de développer l’amour par les idées de la femme, l’homme gagne encore le statut dominant.

 

Pourtant, le machisme n’est pas entièrement dénué de fondement. Ainsi, son principal avantage est que les hommes ont habituellement beaucoup d’estime de soi et de confiance. Avec l’endurance masculine typique et la créativité, ils peuvent planifier précisément leur vie, et prendre des mesures décisives en étant résolus en action à tout oser. D’ailleurs, ils ont une grande importance dans leurs travaux, leurs familles, la société, en donnant la sécurité aux autres. En plus, ils sont en position d’autorité et sont la figure audacieuse devant les enfants, cela exercerait également un impact positif sur l’éducation et la formation des enfants, en favorisant son caractère indépendant de l’enfant.

 

Pareillement, le machisme a un grand nombre de désavantages, par exemple: cela peut provoquer la discorde familiale, et le ressentiment des enfants. Si cela se gonfle à l’extrême, on peut arriver à la rupture du mariage.

 

Je pense que le respect et l’égalité entre l’homme et la femme sont les plus importants, il ne faut pas distinguer entre le sexe, tant qu’on s’apprécie et se respecte mutuellement, surtout lorsqu’on s’entend avec les gens qu’on aime, c’est une chose très naturelle. Cela va sans dire que l’amour est la chose la plus grande…

3006526713_1_3_1eU9bgD5(À esquisser un sourire ^^ )

Hey, man, cheer up!

Après avoir écouté la vidéo et les articles associés (L’effet « Frozen »…), je pense que les gens sont trop sentimentaux. Maintenant, de plus en plus de gens sont perplexes quant aux questions : qu’est-ce que la vie, qu’est-ce que l’art. Ils imposent les intrigues du film à la vraie vie. Cela va sans dire que le film est un art. Pour des effets artistiques, il est présenté de façons variées. Mais, il semble qu’on ne fait pas la différence entre le deux.

La cinématographie doit se développer avec le progrès social, dans sa technique, dans sa production ou dans l’ensemble. Alors, on peut savoir que « Frozen » est un modèle réussi, par son box-office, par sa vulgarisation dans les médias, et par les produits dérivés (poupée, vêtement, parc d’attraction etc…). Mais au contraire, les gens se plaignent de l’effet négatif qu’il apporte. Le succès de « Frozen » fait ressortir la vulnérabilité de la masse. Un film réussi apporte l’anxiété aux gens, c’est aussi le reflète de la sécurité perdue. Cependant, son succès est aussi le résultat qu’on a choisi. Parce qu’on pense généralement que c’est un bon film, on a bien sûr le droit de choisir librement, même en aidant les enfants à choisir. Néanmoins, on tient à ses effets négatifs, de sorte que cela forme une opinion publique dans les médias, et provoque le sujet de l’effet « Frozen ».

L’art vient de la vie, mais il est plus haut que la vie. Si on compare notre vie réelle avec les films, cela apportera seulement plus d’interférences dans notre vie. L’art est inspirant et il faut juste en profiter. Dans cette époque, la haute technologie est indispensable pour n’importe quel domaine. Ainsi, elle apportera l’art cinématographique à de nouveaux sommets. Donc, on doit satisfaire pour le développement du film et de sa variété, au lieu de définir un concept de valeur rigide et stéréotypé. Sinon, l’art sera ravagé et la gloire de l’art sera disparue. Il ne doit pas être le pion des droits du peuple dans les luttes sur l’échiquier politique. Ce qu’on doit faire est de retenir la valeur artistique. Tout le monde a une échelle dans le cœur. Par exemple, si on aime le film « Frozen », on est absolument en extase en le voyant. Sinon, il est seulement un film ordinaire. Toutefois pour la vie réelle, il ne changera rien.

Autant que je m’inquiète, « Frozen » est un film très encourageant, Je l’admire en tant qu’œuvre cinématographique. Mais, finalement, il ne peut pas modifier ma vie, je sais qu’est –ce que je fais en réalité. Je suis un homme, je serai un homme après tout.

Enfin, je veux dire : « Hey, man, cheer up! »

19842993-man-in-suit-working-tired-cheer-up-Stock-Vector

Es-tu un toxicomane de Smartphone?

asd

Avec l’avènement de l’ère de l’information et le développement rapide de la science et la technologie, de plus en plus de gens deviennent des toxicomanes de Smartphone. Ils sont comme les drogués, en jouant sur leur téléphone à chaque instant. S’il n’y a pas de téléphone, il semble trop difficile pour eux de survivre. J’ai résumé des causes de toxicomane de Smartphone de plusieurs aspects. Voyez-vous si vous êtes l’un d’eux ?

La science et la technologie

I. Les logiciels, avec le développement des technologies de l’information. Les smartphones représentent les terminaux numériques qui offrent une multitude d’applications, en amenant beaucoup de commodité et de variété des divertissements.

II. La popularité des matériaux et les améliorations de processus de fabrication. Les téléphones intelligents de haute qualité, la communication mobile et d’autres appareils de divertissement sont vulgarisés avec la couverture du signal du réseau sans fil.

asf

L’environnement social

Du point de vue des milieux sociaux, le rythme de la vie et les routes entre la banlieue et l’urbain s’étendent vachement. Le temps privé est fragmenté à cause du rythme soutenu de la vie urbaine. Moins de temps pour l’individu, ce qui entraîne donc de nombreux jeunes à utiliser les terminaux numérique et s’amuser pendant leur temps libre de courte durée.

L’individu

I. Le manque de besoins psychologiques 

(1) Le manque de besoins de sécurité. Généralement, on joue sur le téléphone dans un lieu public, si bien qu’on peut créer son propre espace et s’isoler du milieu environnant. Cette situation est très populaire auprès des jeunes qui sont dans un certain état d’insécurité, en présentant l’indifférence entre humains dans la société moderne. Ils reflètent une évasion sociale à la réalité. De plus en plus, les gens préfèrent se camoufler dans le monde réel, mais choisissent d’exprimer leur vraie nature dans le monde virtuel.

(2) Le manque de besoins sociaux. Communément, tout le monde veut obtenir des bonnes relations sociales, et se soutenir mutuellement  ou s’aider l’un et l’autre. C’est primordial de bien s’informer, car on fait toujours attention aux nouveaux statuts, en créant constamment les spams pour  rechercher des thèmes communs, communiquer et se faire des amis dans un monde virtuel. Dans l’ère d’Internet, l’acquisition de l’information variée est plus pratique, et satisfait les besoins de la masse.

(3) Le manque de confiance en soi. La vie est dure, il est difficile de réussir dans la vie réelle. Mais au contraire, on peut facilement réussir grâce aux réseaux sociaux. Par exemple: on exprime les points de vue personnel, partage la vie personnelle, et obtient rapidement des retours des autres sans devoir payer. Également, on peut se pencher sur la vie des amis et des parents et même des étrangers pour obtenir une satisfaction mentale.

asg

II. Le manque d’idéal

Pour les étudiants, sans idéal, il n’y a aucun objectif d’apprentissage précis. Cela dégrade l’attitude et la motivation pour les études. De ce fait, ils détestent étudier. Avec leur lassitude d’étude, ils deviennent naturellement une grande armée de toxicomane de Smartphone.

Donc plus de gens deviennent les toxicomanes de Smartphone. Universellement, dans les réunions, dans les classes, avant même de se coucher on ne peut s’empêcher de jouer sur le téléphone: Facebook, Messenger, Wechat (trop populaire en Chine), des jeux etc.

Le phénomène de toxicomane de smartphone est déjà devenu un problème social et sérieux de la jeune génération. Ils désirent avoir des relations étroites dans le monde virtuel, et en même temps, ont perdu les compétences sociales en tendant vers un état de phobie sociale. Peut-être est-ce une régression de l’humain? Ce serait intéressant qu’on se remette en question.

asv

Finalement, je voudrais conclure mon article avec une phrase « Nous pouvons être très proches et très éloignés à la fois car nous jouons sur notre téléphone même lorsque nous sommes physiquement côte à côte. »

 

 

Ma critique sur Brazil

tumblr_m7nsj6xCZU1ro7fq6o1_500

Dans les dix premières minutes du film, la scène me fait penser à un film d’action. La police descend du plafond pour arriver dans l’appartement, puis Buttle (un des rôles) est rapidement capturé, je m’émerveille alors devant cette maitrise de la mise en scène. Cependant, ce film me donne l’impression que le titre du film (Brazil) n’a pas de relation avec son histoire. Cela je le ressens encore maintenant et laisse un arrière-goût d’incompréhension quant message qu’il veut véhiculer, cependant en allant plus avant dans le film, on peut commencer à comprendre quel message voulait véhiculer l’auteur :

Au début du film, une mouche tombe dans la machine à écrire et imprime faussement la lettre. Dès ce moment, l’expression (l’effet papillon) est automatiquement apparut dans ma tête. L’histoire du film se développe à partir de ce moment. À cause de cette mouche (en fait, je ne sais pas si c’est une mouche ou un cafard), il y a eu une erreur dans l’identification de la personne à appréhender et cette situation se répète sans cesse au cours du film. Par conséquent, Sam (le héros) s’affole constamment en vain de cette situation pouvant se répéter sans cesse.

Cette situation devient alors le leitmotiv de ce régime strict omniprésent : Après la capture, il faut signer le papier. Pour interjeter, il faut signer et tamponner sur plus de tableaux plus complexes… Les résolutions du problème sont transmises par le tuyau d’un département à d’autre département dans une boucle sans fin. De plus, lorsque Tuttle (un rôle) aide Sam à réparer ses canaux, Pour protéger le mécanicien clandestin, Sam pose une question aux deux employés : “Avez-vous un tableau 27 b-6 ? ” Cette phrase provoque des convulsions  à un des mécaniciens. Donc on peut comprendre que le malaise correspond aux situations que peuvent rencontrer les bureaucrates lorsque qu’ils rencontrent des problèmes dont ils n’ont pas la solution.

Enfin, le tuyau, symbolisant l’éloignement des personnes, est omniprésent (dans la maison, le lieu de travail) : toutes les choses sont transmises par le tuyau. Le début du film même présente une publicité pour la construction de nouveaux tuyaux. On peut donc voir l’importance du tuyau dans la société. Pire encore, l’humanité est entraîné par les tableaux et les tuyaux, ils ne peuvent peut pas s’en échapper, ils ne peuvent pas crier à l’injustice, ils n’ont pas de liberté.

En fait, le désir de la liberté de Sam l’a déjà condamné à une fin tragique et inévitable dans une telle époque. Car, Il semble que Sam de par ses désirs spéciaux est incompatible avec la société dans laquelle il évolue. Et plus généralement, avec la pression et l’entrave de ce régime, l’humanité dans son individualité est voué à disparaitre. On ne peut pas se débarrasser du régime, cependant on pourrait justement  l’obtenir grâce à l’évasion par le rêve et la fantaisie.

 

 

 

(Note : la correction d’Aymeric)

Le spectacle splendide n’est pas égal à l’époque splendide

La société du spectacle a une grande importance quant à la reproduction sociale, aux nouveaux modes de consommation et aux médias communautaires qui se développent après la mort de Marx. Marx se concernait sur les usines, mais les détenteurs de la société du spectacle ont visé à la vie quotidienne de la ville. Ils ont souligné, sur la base théorique de la lutte des classes de Marx, en complétant le sujet de la libération culturelle et de la transformation de la vie quotidienne.

 

Du point de vue de la cognition, la vision a peut-être beaucoup d’avantages sur l’ouïe. Généralement, les gens acquièrent principalement la connaissance et la compréhension du monde par le canal visuel. En effet, la production et le développement de la culture visuelle sont basés sur les expériences perceptives qui s’appuient largement sur la survie et le développement de l’humanité.

 

L’expérience visuelle occupe une place importante dans l’expérience perceptuelle humaine. Cette dernière s’appuie donc largement sur l’expérience visuelle en maintenant la poursuite éternelle des besoins visuels. Par exemple : la technologie du 3D progresse et s’améliore continuellement, et c’est ce dont on a besoin. En d’autres termes, l’histoire de la culture humaine est en grande partie l’histoire de la culture visuelle.

 

Maintenant, diverses choses satisfont les exigences visuelles des personnes dans le monde. On est ébloui par tant d’objets exposés. De ce point de vue, on est en train de vivre dans une période du spectacle splendide. Toutefois, ce n’est pas une époque splendide, car la culture visuelle est maintenant lancé un impact puissant sur la langue et la culture. Par exemple: à cause de l’arrivée de l’ère de l’information, les gens communiquent par téléphone sans communication directe, ils sont tombés dans ce phénomène étrange et sont habitués. Mais, je crois que cet impact est temporaire, il faut récupérer la fonction du langage dans la vie. Ensuite, le langage et la culture visuelle exercent leurs fonctions pour atteindre le but de leur meilleur équilibre. 

 

De cette manière, cela aura vraiment été une époque splendide.

 

 

La société de consommation = La consommation de la société

La société de consommation où je tiens à préciser mes points de vue.

  • Tout au long de la situation sociale de la Chine et du Canada. L’écart croissant entre riches et pauvres s’agrandit, en conduisant à augmenter la difficulté de concilier. La productivité n’est pas stable, donc elle conduit inévitablement à une répartition inégale. En ce moment, tels que les impôts nationaux, ils jouent un rôle actif d’harmoniser et de  maintenir la stabilité sociale, mais ils ne peuvent pas résoudre fondamentalement le problème de la bipolarisation de la richesse et de la pauvreté. En d’autres termes, si le PIB moyen n’est servi qu’aux besoins des personnes, la bipolarisation s’agrandirait, les riches obtiendraient plus, tandis que les pauvres obtiendraient moins. Cependant, une fois que la consommation de riche atteint à un certain degré, c’est difficile de s’améliorer encore, tandis que les pauvres n’ont pas accès à la satisfaction des consommateurs. Alors, la bipolarisation de la richesse et de la pauvreté entrave directement le développement d’une société de consommation. 

 

  • La destruction de l’environnement entraîne inévitablement une pression plus forte à l’humanité. Avec l’augmentation de la charge de travail et la concurrence accrue, la consommation d’un certain nombre de marchandises spéciales s’augmentera, tels que l’alcool, les drogues, les armes… L’humanité se battra pour leurs propres intérêts. Sur la surface, c’est aussi une croissance de la consommation. 

 

  •  Le développement de la société de consommation résulte un phénomène de déchet, La productivité se développe jusqu’à maintenant, la plupart qui ont la puissance de consommation ont eu une bonne quantité de capital excédentaire disponible pour la consommation. Une grande quantité de produits satisfont la demande de consommateurs, ensuite ces derniers s’enfoncent dans une consommation réitérative d’un même processus, tels que la consommation de vêtement, de téléphone cellulaire, d’ordinateur, des nouvelles technologies… Donc, au point de vue de la dissipation, le phénomène de déchet est aussi une croissance de la consommation.

Voilà, c’est tout ce que je pense sur la connaissance de la société de consommation. Merci!

 

 

 

Paris, Taxas dans le cœur de tout le monde

3812b31bb051f819369f6246ddb44aed2e73e700

Le héros (Travis) est un homme marchant fermement sur la route mais sans but et qui est vraiment incompatible avec la société. Mais celle-ci est très puissante, il ne peut pas échapper de la force sociale et il doit y retourner. D’ailleurs, son aphasie est une résistance envers la société. Il est de nouveau domestiqué depuis son retour à la ville et à la famille du désert. Ensuite, il s’efforce d’être familier avec son fils, en portant la responsabilité d’un père et en s’intégrant dans la famille. Il est actif et rouillé durant le processus. Tout au long du film, il semble que Travis est embarrassé de s’entendre avec son frère, sa belle-sœur, même son fils et sa femme bien-aimée, il y a un fort sentiment d’aliénation entre eux. Tout cela non seulement avec son accident émotionnel. Il semble naïf.

C’est un long voyage. On est coupé du cordon ombilical qui est attaché à la mère, on a déjà commencé le voyage de la vie. Dans le parcours de la vie, on va rencontrer beaucoup de voyageurs, cependant ils sont justement les compagnons dans un temps commun, il faut accomplir seulement ce long voyage. 

    En fait, tout le monde est né seul. Qu’importe combien de personnes qui s’accompagne, qu’importe combien de temps, un jour on marchera vers notre propre destination. En d’autres termes, il est destiné qu’on passe sa vie seul en poursuivant le bonheur ou en échappant à la réalité, jusqu’à la destination idéale. Après tout, il y a seulement l’ombre qui suit toujours son hôte lorsqu’on marche sur la route, alors que la solitude est une grâce qui accompagne toujours tout le monde n’importe quand. Elle est aussi la réalité qu’on doit affronter.

   Dans la vie, certains désirent une vie merveilleuse, d’autres désirent de réussir, enfin il y a ceux qui aiment la vie bruyante. Mais pour différentes personnes, ils ont juste besoin d’une terre pure, même si elle n’est pas fertile sans fleur ni richesse. Peut-être, qu’elle est juste un désert avec une pancarte. Mais, celui-là est un habitat idéal pour eux qui y aspirent. On est en train de marcher sur la route de la vie, en trouvant une destination définitive, sa propre destination où, je pense, que cela soit Texas, Paris.

 

L’École de Francfort et la culture de masse dans les Sciences de l’information et de la communication

Après deux cours en faisant l’apprentissage de l’école de Francfort, je vais exposer mes points de vue.

La théorie de la culture de masse de l’école de Francfort a un impact profond et durable sur la théorie de la culture. La clé réside dans leur analyse des caractéristiques de la culture de masse. J’ai résumé les trois caractéristiques suivantes :

  • Commerciale

À l’école de Francfort, la nature commerciale de la culture de masse est probablement la caractéristique la plus marquante dans plusieurs de ses propriétés. La culture de masse n’est pas la culture primaire d’une « masse », mais plutôt elle représente les marchandises qui sont fabriquées à travers le traitement commercial et industriel. La commercialisation de la culture de masse et l’intégration de l’harmonie culturelle et économique semblent être une tendance inévitable.

Pour l’école de Francfort, à cause de la commercialisation de la culture de masse, conduisant à la production de masse, la copie et la normalisation de la culture de masse, la nature industrielle de la culture de masse pourrait être mise en production et  avoir les mêmes produits culturels sur le marché, permettant ainsi à chaque public d’apprécier le même sentiment. La culture industrielle selon certaines normes et procédures produit beaucoup de œuvres réussies qui ont de grandes valeurs, tels que les films, émissions de télévision, albums, un roman à succès. Ils sont joliment emballés, avec un pouvoir omnipotent des medias qui suscite la curiosité du peuple et le désir du consommateur, si bien que ces œuvres apparaissent périodiquement sur le marché culturel.

  • Populaire(Vulgaire)

La société humaine entre dans l’ère industrielle. Après la grande abondance de la production matérielle, tout le monde a besoin de divertissements pour satisfaire le désir, la volupté, la poursuite du bonheur et pour s’amuser. La culture de masse procure en grande partie du plaisir. Ex : Film, télévision, vidéo, Internet, le chant et la danse, un roman à succès, tout cela donne de nouvelles sensations auditives et visuelles et un plaisir psychologique, en rendant les gens heureux, décontractés et libres dans leur consommation de culture de masse.

La culture de masse est la marchandise et elle a des fonctions de divertissement. Alors, il faut vendre en s’adressant aux goûts populaires des consommateurs en satisfaisant à leurs besoins, afin de répondre aux besoins du changement de la structure sociale moderne et de la commercialisation. Maintenant, l’Élite culture et la haute culture se débarrassent de l’espace limité de la société moderne. Des châteaux à la société de masse, de la scène élite aux grands médias. Pour trouver de nouvelles façons d’être et d’avoir de l’espace de vie dans la société, en utilisant la culture de masse. Pendant ce temps, la culture populaire et étrangère abolit les formes originales et les limites géographiques et ça grâce à l’utilisation de la culture de masse. La distance entre le public et les vedettes diminue, tant que l’objet de l’attention des médias, ainsi que  chaque petit aspect de leur vie va devenir l’objet d’une couverture médiatique. Non seulement les artistes, mais aussi dans d’autres domaines, tels que les hommes politiques, les universitaires, les chefs d’entreprise…

  • Marginale

Définir la culture de masse est toujours une chose très difficile, car elle peut être comme un produit des sociétés industrielles modernes ou comme une séparation des biens culturels entre les producteurs et les consommateurs. C’est difficile de lui donner une délimitation claire. À cause de ses caractéristiques complexes et de son large éventail de domaines, elle n’a pas un noyau fixe. Elle est toujours entrelacée avec d’autres cultures, comme le Halo qui a une extensibilité et une évolutivité. Mais, cette fonctionnalité s’accorde avec la logique de la culture de masse.

La personnalité individuelle s’épanouit, le talent créatif se développe amplement dans la société moderne, puis les gens finissent par avoir la capacité de création culturelle. On ne peut alors plus utiliser la dichotomie entre la culture élite et la culture de masse pour faire la distinction parmi tous les styles culturels. De plus, la distinction parmi l’élite culture, la haute culture et la culture de masse est minime et est brouillée. Par exemple, la musique rock  appartient  principalement à la catégorie de la culture de masse. Mais, Michael Jackson est l’auteur de ce type musique, tant dans la forme et le contenu. Il a une grande personnalité et a de la créativité qui mettent en évidence le thème musical dont il a besoin. En bref, ces frontières floues du contenu et la forme de la culture de masse ont intensifié son extensibilité et son évolutivité.

Ces trois caractéristiques esquissent profondément le périmètre de rayonnement de la culture de masse. De nombreuses théories de la culture populaire contemporaine apportent une approche structuraliste ou d’autres aspects de la recherche. Tout cela se fait conformément au profil de la culture de masse qui est formulé par l’école de Francfort. Le plus fondamental, il illustre les fonctionnalités de la culture de masse. Par conséquent, on a des raisons de croire que la théorie de l’école de Francfort à l’égard de la culture de masse correspond aux caractéristiques du développement et à la logique de la culture moderne.

Le mariage est-il la tombe de l’amour?

23495_320_470

Après avoir vu Le Mirage, j’ai eu des impressions fortes sur ce film, même si je l’ai déjà vu deux fois.

En effet, je maintiens une attitude de chagrin sur ce film, je pense que c’est un film qui parle du mariage. Je me sens triste pour Patrick (le héros), il a une famille sympathique et complète, mais il ne chérit pas sa femme. Je me sens également triste pour Isabelle (l’héroïne), elle ne connait pas complètement son mari et elle n’obtient pas plus d’amour de sa part. Patrick a tenté de sauver leur mariage, mais en vain. Il a trahit sa femme et a creusé lui-même la tombe de l’amour.

Quand les gens se plaignent que leur mariage est ennuyeux et malheureux, ils ont au fond fait la même erreur fatale. C’est que les gens attribuent la racine du mariage malheureux au mariage lui-même, mais pas eux-mêmes. Ils ne réalisent pas que ce sont eux qui contribuent à l’échec du mariage.

Le mariage est une institution sociale, c’est la norme de comportement entre les sexes et leur personnalisation, que les gens s’acquittent de sa responsabilité asociale correspondante. Pour le mariage, sa fonction manifeste plus dans les besoins de la société et de la loi, pas de sentiments, ce que les gens désirent c’est l’amour. On pourrait même dire que le mariage est une pression pour les couples, mais c’est aussi une pression raisonnable. Son rôle est de garantir la stabilité sociale et la relation sociale en protégeant l’intérêt de la génération prochaine et en se développant avec la reproduction humaine.

Un couple s’aime en se tenant leur loyauté, c’est fondamental. Toutefois, la qualité du mariage présente plus dans les détails de la vie et chaque aspect, une fois ayant le mariage, il faut porter la mission pour bien maintenir la propre famille. Deux personnes ne se connaissent pas au début, puis ils s’aiment, s’accompagnent, c’est le charme du mariage. Deux personnes vivent conjugalement jusqu’à mourir en accomplissant ensemble toute la vie, c’est la sainteté de mariage. Les gens établissent leur propre famille en ayant plus de membres dans la famille qui s’aiment.

Même si les oiseaux volent loin, ils retournèrent au nid à la fin. Le navire navigue loin, cependant il sera de retour au port. Originalement, l’amour et le mariage se renforcent, donc le mariage n’est pas la tombe de l’amour, il est la destination de l’amour, il est l’épreuve qu’un couple doit affronter ensemble, il est la route de la vie qu’un couple y marche ensemble, il est la vie qu’un couple vivent ensemble jusqu’à la mort.